Expérience de volontariat: Workaway chez une famille Kishwa en Equateur

Après mon dernier article sur comment choisir et réussir son volontariat en voyage, je raconte ici une expérience personnelle. Mon Workaway chez une famille traditionnelle Kishwa qui m’a fait découvrir l’Equateur autrement.  

Premier passage à Otavalo, la déception

A mon premier passage à Otavalo, ville Kichwa du nord de l’Equateur, j’avais été subjuguée par l’aspect de ces habitants. Une ville de plus de 90,000 habitants, presque tous vêtus d’habits traditionnels. Fait assez rare ailleurs si ce n’est pendant des célébrations ou fêtes religieuses. Mais à Otavalo la culture Kichwa était plus que marquée.

Culture présente à profusion mais difficile d’accès. On peut l’admirer et l’apprécier de loin, que ce soit au niveau du vestimentaire, cuisine ou artisanat.  En revanche, il est extrêmement ardu de se faire adopter et accepter par les kichwas eux mêmes. Souriants et courtois, ils sont pourtant timides et relativement fermés à l’étranger. J’avais quitté Otavalo au bout de deux jours avec un certain goût d’inachevé.

moroccannomad-volontariat-workaway-benevolat-equateur-19

Il y a toujours une deuxième chance

Le voyage a voulu  que je ne reste pas sur ma faim. Quelques 5 pays et 6 mois plus tard, je me retrouvais pour la deuxième fois à Quito, capitale de l’Equateur. Je n’avais plus de plans clairs pour la suite de mon voyage. Je devais me rendre à Cuba dans une dizaine de jours, mais ayant visité tous les sites qui m’intéressaient en Équateur lors de mon premier passage, j’étais à la recherche  d’une expérience différente.

J’ai eu ma réponse rapidement. Je m’étais subitement rappelée une discussion, tenue 6 mois plus tôt, avec une amie voyageuse où elle me parlait de son expérience de Workaway dans un village Kichwa. Un message et me voilà dans un bus en direction d’Otavalo pour la deuxième fois. J’allais passer une semaine dans la ferme de Tio José (en espagnole oncle José), à côté du village Kichwa d’Iluman.

moroccannomad-volontariat-workaway-benevolat-equateur-26

Une nouvelle expérience de la culture Kishwa

Et l’accueil de ces Kichwa était plus que chaleureux cette fois. José, sa femme Estella et leurs six enfants dénotaient clairement avec la première impression que j’avais eu des Kichwas. Adoptant les mêmes codes vestimentaires et parlant un espagnol difficile à comprendre car imbibé de langue indigène, ils étaient pourtant différents. Leur envie de s’ouvrir à l’autre avait pris le dessus sur leur réserve.

José est un rêveur au grand coeur qui voyageait souvent pour chercher des opportunité de travail ailleurs. Il est responsable d’une famille nombreuse et au ressources limitées. Un petit cybercafé de village et un atelier de tapis traditionnels. José essayait donc de trouver des idées ingénieuses pour faire vivre sa famille.

Et puis un jour le voyage lui ramène l’idée jusqu’à chez lui. Il croise un voyageur allemand perdu dans son village et lui ouvre sa maison.  José adopta alors une idée apporté par l’invité et se lança dans une entreprise rare dans la région. Il a ouvert sa maison à des voyageurs, venus des quatre coins du monde, pour l’aider à construire une auberge écologique. Son  petit lopin de terre situé à 15 min du village voit alors défiler des dizaines de voyageurs. Sa vie venait de prendre un nouveau tournant.

moroccannomad-volontariat-workaway-benevolat-equateur-7

Workaway, un échange de services et surtout de cultures

Ça fait presque deux ans que José reçoit chaque semaine de nouveaux voyageurs. Ses enfants ont pris l’habitude de voir défiler des gens de cultures et de nationalités différentes. Ils s’en enrichissent continuellement. Sa femme, pourtant opposée à son projet au début, est heureuse de recevoir des volontaires.  Elle a fini par ouvrir sa maison et son coeur à des étrangers.  Et par la même occasion, elle fait découvrir son petit monde de femme kichwa attachée à ses traditions. José et Estella ont créé, quelque part, un pont entre leur culture très fermée et celles du monde.

Quant aux volontaires, on travaillaient maximum 5 heures par jour. José, jovial et Efficace, dirigeait les fonctions de chacun. Le travail était souvent interrompu pour partager une boisson ou une discussion. Et c’est avec les airs joyeux de musique Kichwa que les heures de travail passaient sans qu’on s’en rende compte.

moroccannomad-volontariat-workaway-benevolat-equateur-1

Le volontariat pour voyager au coeur des traditions

Grace à ce Workaway, j’ai eu une chance inouïe de connaître et de vivre les belles traditions kichwa. Manger en famille, comme si c’était un dîner de fête, était la norme chez José tous les jours. Les volontaires partent également à la découverte de la région en randonnée avec lui ou au marché avec sa femme.

J’avais coulé des jours heureux dans cette simplicité et joie pure de partager la vie des Kichwas. Elle m’a été dévoilée dans ce qu’elle avait de plus authentique. Une belle première expérience de Workaway en voyage. Une expérience qui a ouvert la porte sur une autre, plus profonde et plus intense. Mais ça c’est une autre histoire…

moroccannomad-volontariat-workaway-benevolat-equateur-11

This slideshow requires JavaScript.

 

More from Houda Chaloun

Le Festival Gnaoua d’Essaouira, des souvenirs, du rythme et du style

“Au festival Gnaoua d’Essaouira j’ai toujours pu exercer ma passion de street...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *