Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Voyager en Iran ne peut se faire sans visiter l'incontournable Isfahan. Isfahan, la moitié du monde, l'image du paradis, à visiter absolument.

Voyager en Iran ne peut se faire sans visiter l’incontournable Isfahan. Henri Stierlin, l’écrivain suisse expert d’histoire d’art et d’architecture, islamiques en particuliers, avait consacré un livre à la ville : “Ispahan, l’image du Paradis”. On l’apelle aussi, dans un jeu de mots, si proche de la réalité, “Isfahan, Nesf-e-Jahane”, la moitié du monde.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Je vous invite à errer avec moi dans les couloirs de l’histoire et les rues d’Isfahan à travers certains de ses plus beaux monuments.

 

La vielle ville d’Isfahan

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

 

La Mosquée du Vendredi, une des plus ancienne d’Iran

On visite Isfahan comme qui ferait un voyage dans le temps. D’abord la vielle ville et son monument phare, la Mosquée du Vendredi.  

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

La Mosquée Jameh, de son autre nom, est une des plus anciennes mosquées d’Iran. Sa construction avait commencé avec la dynastie des Omayyad vers 771 mais a continué pendant presque un millénaire. Omayyad, Abbasides, Seldjoukides, Qadjars, Safavides…chaque culture qui a imprégné l’histoire persane, a ajouté quelques pierres à l’édifice.

Elles ont toutes contribué à ériger ce qui est aujourd’hui un ensemble architectural complexe et déroutant mais époustouflant de beauté.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

D’ailleurs à elle seule, cette mosquée, aujourd’hui patrimoine mondiale de l’Unesco, est un livre à ciel ouvert d’Histoire iranienne. Le plan de la mosquée contraste profondément avec l’architecture islamique en général. C’est un plan cruciforme à 4 Iwans – ces grandes chambres élancées sur les 4 murs de la cours – inspiré de l’architecture du Khorasan d’avant l’Islam.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Une mosquée qui ressemble donc profondément à l’Iran. Différentes civilisations ont laissé leurs empreintes sur la culture du pays, mais les fondements, les bases, ce qui survit inlassablement au temps…est profondément persan.

 

Le Grand Bazar d’Isfahan

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Pour rejoindre la nouvelle ville on traverse le Grand Bazar d’Isfahan. On s’imprègne des senteurs, de ce tohu-bohu caractéristique des bazars, des va-et-viens incessants des visiteurs et vendeurs ambulants… On est alors emporté par la frénésie de la vie actuelle alors qu’on déambule encore dans les couloirs de l’histoire.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Comme beaucoup d’autres bazars en Irans,  celui d’Isfahan a été détruit et rebâtit plusieurs fois. L’actuel Bazar date du 17ème siècle et est considéré comme le plus long bazar couvert du monde.  Une aubaine pour les visiteurs de la ville qui voudraient rallier la vielle et la nouvelle ville à l’ombre.

 

Une place symbole de l’Iran 

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

 

Meidan Naghsh-e Jahan, le coeur battant d’Isfahan

Au bout de quelques heures à déambuler et à se perdre mille fois dans les labyrinthes du bazar, on arrive à la grande place d’Isfahan Meidān Naghsh-e Jahan – L’image du monde en persan. Une des plus grandes places en Iran, d’une surface de 9 hectares, et certainement l’une des plus belles.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Aujourd’hui encore, la place Naghsh-e Jahan est un des endroits les plus populaires d’Isfahan.  Les habitants de la ville la prennent d’assaut dès les premiers jours du printemps. Ils y vont profiter du beau temps et faire cette activité qu’ils affectionnent tous: le pic-nic!

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

 

Religion, pouvoir du Shah et commerce

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Entourée de magnifiques édifices de l’époque Savafide, dont Isfahan fut la capitale: La Mosquée du Cheikh Lotfallah, le Palais Ali Qapu, la Mosquée du Chah Abbas et la porte nord du grand bazar d’Isfahan.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Tels des joyaux, ces 4 monuments entourent un grand bassin d’eau et des jardins verdoyants. La place est un symbole de la fertilité de la terre et de la culture persane dont les piliers restent la religion, le pouvoir commerçant et le pouvoir du Shah.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

 

Jolfa, le quartier arménien d’Isfahan

L’Iran a connu le christianisme bien avant l’Islam. Quelques 600 églises y sont toujours avec presque 300 mille pratiquants. Le quartier de Jolfa est aujourd’hui un des plus anciens et plus grands quartiers arméniens dans le monde.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

 

Les ponts d’Isfahan

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

On continue la visite d’Isfahan, à partir de la Place de l’Imam, en longeant de longs boulevards ombragés affichants avec fierté quelques palaces et jardins luxuriants, avant d’arriver aux fameux ponts de la ville:  Le pont Allahverdi Khan ou encore le Pont-barrage Khaju.  Des ponts qu’on traverse pour arriver à Jolfa, le quartier arménien d’Isfahan.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

 

La cathédrale Vank

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Le quartier de Jolfa avait aussi abrité les arméniens déportés de Turquie et a évolué en tant que centre autonome chrétien dans un pays musulman. Plusieurs églises y ont été édifiées, dont la plus connue La Cathédrale Saint-Sauveur, aussi appelée Kelisa-e Vank.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

Une belle cathédrale, que les iraniens encore aujourd’hui visitent en masse. L’engouement des iraniens pour leur propre diversité culturelle, leur ferveur des arts ne se limitent décidément pas à une religion.

Voyager en Iran: Isfahan, la moitié du monde

 

Vous comptez voyager en Iran avez besoin de plus d’inspiration? Jetez un coup d’oeil sur mes autres articles concernant ce beau pays. 

Voyager en Iran: Ce qu’il faut savoir pour une expérience réussie – Conseils visa, sécurité, culture, etc

 

Voyager en Iran: Les plus beaux sites à visiter à Shiraz – Visite de la magnifique ville de Shiraz

 

More from Houda Chaloun

Témoignage: Expérience de volontariat en organismes internationaux

Dans le cadre de la séries d’articles que je publie sur le...
Read More

5 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *