Fes, un voyage en dehors du temps, au rythme de la lumière 

Fes, l’une des villes emblématiques du Maroc, sa capitale culturelle et religieuse, est à découvrir ou redécouvrir à chaque fois qu’on ait l’occasion de le faire.

C’est une ville vivante même dans ses monuments les plus anciens. La lumière est toujours en mouvement. Et c’est bien guidée par cette lumière que je suis partie à la redécouverte de lieux magiques de la ville; La Madrasa Ibou Anania et le Musée Dar Batha, où l’architecture et l’art islamiques donnent à voir un spectacle enchanteur. La lumière rentre dans une sorte de dance langoureuse et avec elle mon regard et mon esprit se meuvent, ensorcelés par tant de grâce.

C’est un voyage de beauté et de sérénité que je vous invite à suivre à travers cet article. Venez rejoindre la dance!

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-7

La madrasa Ibou Anania, joyau de la ville de Fes

 

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-21

S’il y a un seul endroit qu’il ne faut absolument pas manquer à Fes, ça serait sans aucun doute la Madrasa Ibou Anania. Un bel exemple de l’architecture Marinid, de la finesse des ornements et du savoir-faire des artisans.

Construite en 1356 par Abou Inan Faris, cette école coranique avec sa mosquée, son magnifique Mihrab, son bel minaret et les minuscules chambres d’étudiants donnant sur la cours, est un véritable ravissement des sens.

Les jeux d’ombres et de lumière, tout au long de la journée, font qu’on a envie de les suivre éternellement. On a envie d’y passer des heures entières à savourer cet instants magiques où la lumière se déplace. Mystérieuse et gracieuse, elle ne cesse de dancer entre une lettre sculptée sur un mûr et un hexagone de zellij.

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-35

Le sens du détail atteint son paroxysme dans cette belle oeuvre d’art. Les plâtres sculptés ornant les mûrs, la boiserie des portes, les voûtes et les cristaux des fenêtres,… Que d’exemples de cet engouement pour la perfection jusqu’aux moindres petits détails!

La madrasa Bouanania est un des rares établissements religieux ouverts aux non-musulmans au Maroc. L’occasion pour plusieurs de découvrir l’art et l’architecture musulmane et marocaine de très près.

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-32

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-27

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-18

La halte sérénité de Fes: Musée Dar Batha

 

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-83
Crédit photo : Chris Dade

 

Un havre de paix dans la bouillonnante médina de Fes. Le Musée Dar Batha, un des plus anciens du Maroc, est à l’origine un palais arabo-andalou construit à la fin du XIXe siècle. Son architecture et ses jardins fleuris rappellent ceux des palais de Séville et de Grenade. Un bout d’Andalousie qui a voyagé sur la rive sud.

Les galeries du musée contiennent quelques fins objets de l’artisanat marocain; des zelliges, de la broderie, des bijoux et des tapis…ainsi qu’une belle et grande collection de céramiques et de poteries.

A Dar Batha, on est comme transporté dans un autre univers où le temps cesse subitement d’exister. La médina, les artisans, les bruits de la ville, les va-et-vient des fassis et touristes,…tout se fige pour un moment, dès qu’on franchis les pas de cet endroit enchanteur.

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-48

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-55

Sous l’ombre des orangers, on retrouve la sérénité qui devait régner dans les jardins d’Andalousie. On voyage alors très loin, dans le temps et l’espace…

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-81

 

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-53

 

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-46

 

 

Un séjour tout en blanc dans la médina de Fes

 

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-71

 

La vie marocaine s’est faite et se fait toujours en intérieur. C’est alors que les bâtisses les plus modestes de l’extérieur recèlent souvent de fabuleux trésors cachés en intérieur.

Le Riad Blanc de Fes en est un très bel exemple. Il est une agréable surprise, jalousement cachée dans les dédales de la Médina de Fes.

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-5

Une porte massive, sans enseigne, s’ouvre sur une magnifique cours toute de blanc habillée. On est alors subjugué par la finesse de l’architecture et de la décoration, étonnamment épurés dans un blanc maculé. Fait assez rare dans les riads marocains où les couleurs sont présentes avec profusion.

Le Riad blanc de Fes offre un contraste intéressant. La finesse des ornements traditionnels sans les couleurs marocaines. Un beau terrain de jeu pour la chaude lumière du pays.

Mon séjour au Riad a été une halte de sérénité dans le rythme intense de la Médina de Fes. Les propriétaires Éric et Catherine Fouché ont été d’excellents hôtes, chaleureux et soucieux du détails.

En somme, un très agréable séjour que je recommande vivement.

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-14

moroccannomad-maroc-fes-madrasa-musee-medina-riad-15

Note: J’ai été invité à séjourner au Riad Blanc de Fes par Éric et Catherine. Je tiens à les remercier  pour l’invitation et l’accueil chaleureux. Le contenu et les avis émis dans cet article sont, ceci dit, les miens propres, librement exprimés. 

Voyage effectué avec mon ami photographe Chris Dade, d’où quelques belles photos de moi-même. Merci Chris pour le partage et la passion de la lumière. 

Globetrotteuse et blogueuse marocaine. Je partage sur cet espace mon expérience personnelle du voyage, sa préparation, ses innombrables plaisirs, ses couacs et surtout comment il me permet d'apprendre, d'échanger et d’évoluer.

1 Comments

  • Fez ‘l’mahroussa ” beau texte pour une belle et merveilleuse ville qui prêchait le civisme maghrébin depuis des millénaires déjà .

    Reply

Leave a Reply

%d bloggers like this: