C’est parti!

image

L’aventure avait commencé il y a quelques 9 mois quand j’ai décidé de partir solo en un voyage d’un an. Depuis j’ai pas arrêté de rêver de ce moment de départ qui se realise enfin en ce 28 juin 2014.

 Malgré le coeur lourd et les larmes des adieux, je suis restée sereine. Étant donné que je m’étais bien préparée pour ce voyage, je ne me fais donc aucun souci.

 Je me suis bien préparée en partant légère au propre comme au figuré.  le détachement du materiel s’est fait graduellement pendant les derniers mois, en m’habituant d’abord à ne pas posséder grand chose et en acceptant ensuite de recevoir pour finir par demander l’aide des autres sans la moindre gêne. Il faut que je confesse que c’était une des difficultés que je me suis appliquée à surmonter pour pouvoir me lancer dans une aventure que je ne fais finalement pas seule, mais supportée par mon entourage et probablement également par mes futures rencontres.

J’ai profité également de cette periode de préparationtion pour avoir toutes les discussions qui me tenaient à coeur et observer les silences nécessaires,  tant et si bien  que je pars aujourd’hui sans le moindre regret, et rien que ce seul constat me rempli de joie et de sérénité.  

 J’écris ce post de l’avion qui me transporte vers ma première destination , et j’attends toujours le moment dont on m’a beaucoup parlé; ce moment où on doit sentir le stress partir de son ventre et envahir tout son corps dans un haut-le-coeur incontrôlé,  “that moment when it will hit you”, bref, ce moment que j’attends toujours car il ne vient pas ou peut être que si…j’avoue que de temps à autre pendant ce long, très long vol, je vais me réfugier aux toilettes pour sautiller de joie à l’abri des regards 🙂

 Promis, si “le moment arrive” je vous conterais tout en détails, mais pour l’instant j’abandonne l’attente de ce moment qui mérite apparemment réflexion philosophique, pour vivre les premiers pas de cette année de nomadisme, d’aventures et de découvertes de tous genres.  Ces pas que je m’apprête à faire avec excitation,  profonde joie et gratitude, en étant certaine que bébé qui a mis 9 mois à arriver à terme est prêt pour voler de ses propres ailes. Il se les brûlera  peut être, encore, mais il volera…en toute liberté.

 PS: j’édite ce premier post de mon hostel ou je suis finalement bien installée, une douche, quelques discussions ici et là et une première rencontre, des canadiens qui partent cette semaine pour un voyage de 2 mois au Pérou, Bolivie et Chili, les bons plans commencent déjà à affluer.

A très bientôt, j’espère avec des photos ensoleillées de Miami. Miami qui m’acceuille aujourd’hui avec la pluie et m’annonce déjà la saison pluvieuse qui m’attend au Nicaragua, ma prochaine étape à partir du 4 Juillet.

More from Houda Chaloun

Un an de backpacking en Amérique Latine, combien ça coûte?

  Une question que beaucoup me posent depuis que j’ai fini cette...
Read More

4 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *