7 endroits incroyablement colorés en Amérique du Sud

Dès mes premiers pas en Amérique du Sud, je n’ai cessée d’être fascinée par les couleurs et la joie de vivre de ce continent. La nature accompagne également de ses magnifiques couleurs cette atmosphère générale de fête à travers des sites impressionnants.

Je vous emmène dans quelques endroits colorés, qui m’ont le plus inspiré lors de mon voyage dans le continent.

1. Caño Cristales ou la rivières arc-en-ciel en Colombie

 

Caño Cristales, la rivière arc-en-ciel ou encore La rivière aux cinq couleurs et un endroit unique au monde,  et certainement la plus belle rivière en Amérique du Sud!

Précieusement préservé, le parc national Caño Cristales se situe dans la municipalité de La Macarena, province de La Meta, au Sud Est de Bogota. Une région difficile d’accès et réputée dangereuse de parle passé, mais qui devient une destination de plus en plus en vogue tant pour les touristes locaux qu’internationaux. Les habitants de la Macarena sont parmi les plus chaleureux de Colombie.

Des algues endémiques, dénommées macarenia clavigera, et l’eau cristalline de la rivière, lui donnent de magnifiques colorations: rouge, jaune, vert, noir et bleu. Un véritable plaisir pour tous les sens. 

Pour plus d’informations sur comment se rendre à Caño Cristales par soi-même pour un magnifique séjour, lire cet article

2. Les montagnes colorés de la Quebrada de Humahuaca en Argentine

 

Au nord de l’Argentine, dans la région de Jujuy, se cache une véritable merveille de la nature. Une palette de couleurs se dessinant sur les montagnes de cette région relativement peu visitée en Amérique du Sud.

Déclaré patrimoine culturel et naturel de l’Humanité par L’UNESCO en 2003, la Quebrada donne à voir et à apprécier d’innombrables montagnes et ravins aux formes surprenantes et aux multiples couleurs.

Un impressionnant paysage de collines, nommées  la Paleta del Pintor (la Palette du peintre) vient ajouter aux montagnes environnante la dernière touche d’un véritable atelier de peintre.

 

3. Le marché d’Otavalo en Equateur

 

Otavalo est la capitale de la culture  Kishwa au nord de l’Equateur et est un des hauts lieux de tourisme dans le pays.

Son marché est indéniablement un des plus célèbres de toute l’Amérique du Sud. Il se tient sur la “place des ponchos” et attire autant les locaux qui cheminent depuis toute la région, que les touristes en quête de découverte des traditions culturelles des Kiswhas et de leurs productions artisanales de tout genre.

Sur le marché en trouve tout ce que l’Equateur produit comme artisanat, y compris les Panamas confectionnés dans les villes de Cuenca ou de Montecristi, le tout étalé ou accroché dans un espace où les couleurs viennent appuyer en force la diversité et la richesse de la culture indigène d’Amérique du sud.

 

4. Guatapé, un village tout en couleurs en Colombie

 

A quelques 86km de Medellin, le petit village de Guatapé est une destination prisée par les habitants de la capitale d’Antioquia pour la sortie du weekend et pour les voyageurs dans la région pour ses surprenant sites naturels et les charmants bâtiments du village tout en couleurs.

L’énorme lac bordant le village, résultat d’une inondation de la région visant à créer un barrage hydroélectrique, est parsemé de petits ilots qu’on peu visiter en bateaux ou admirer du haut de l’énorme rocher del Penol, un monolithe haut de quelques 200m.

Le village quant à lui est un espace chaleureux avec une profusion de couleurs à tous les coins de rues. Des maisons aux couleurs différentes, aux dessins évoquants le quotidien des paisas, habitants de la région, en passant par les beaux moto-taxis décorés aux milles couleurs, sillonnant les rues du village.

Une excellente destination pour une journée d’évasion au départ de Medellin.

 

5. Les couleurs du Pelourinho à Salvador de Bahia au Brésil

 

Le centre historique de Salvador de Bahia l’est depuis la période coloniale portugaise et garde jusqu’au jour d’aujourd’hui un cachet qui lui est particulier.

Le Pelourinho est riche en monuments historiques datant du 17ème siècle, Salvador de Bahia ayant été la premiere capitale du Brazil et une des plus anciennes villes coloniales en Amérique du Sud. Mais c’est surtout sa culture africaine qui continue aujourd’hui d’attirer les touristes se rendant au Brésil. Nulle-part ailleurs au Brésil on ne peut l’admirer d’aussi prêt, que ce soit au niveau des saveurs culinaires ou dans la manière qu’ont les Bahianais de faire la fête sans répit.

C’est d’ailleurs pendant les grandes celebrations de la Festa de São João, qu’aux multiples couleurs joyeuses des bâtiments du Pelourinho, viennent s’ajouter celles des bandes multicolores accrochées partout dans les rues et celles des bracelets qui habillent les poignets des habitants et des visiteurs. Une vieille tradition de faire un voeux avec chaque bracelet noué.

La Festa de São João, devient alors une véritable célébration des couleurs et de la vie.

 

6. Des lagunes hautes en couleur en Bolivie

 

La région du Sud-Lipez dans l’Altiplano bolivien, à quelques 4000m d’altitude, est pratiquement vide de présence humaine, mais est riche de quelques uns des plus beaux paysages en Amérique du Sud.

Au fameux salar d’Uyuni, offrant des couchers de soleil très colorés, viennent s’ajouter quelques lagunes pour le moins surprenantes. De couleurs différentes, elles habillent ce paysage lunaire d’une aura particulière.

La Laguna Colorada est une étendue d’eau dont les couleurs varient entre le marron, le rose et le rouge. Couleurs principalement dues aux sédiments minéraux dans le fond de la lagune et aux algues qui l’habitent, le tout orné de centaines de flamants roses qui y élisent demeure. Alors que la Laguna Verde, avec sa forte concentration de magnesium, offre un spectacle enchanteur d’une grande étendue d’un vert unique, nichée comme une oasis dans un desert rocheux sans limites.

 

7. Des animaux et des couleurs aux Iles Galapagos

 

Les Fous aux pieds bleus ou rouges (blue/red footed boobies), les iguanes terrestres au couleurs variées, les crabes habillés d’un orange flamboyant, les pélicans aux yeux colorés, les plages rouges, blanches, noires ou encore les fonds marins riches d’éclats, le tout dans un contraste surprenant avec le terrain majoritairement volcanique noir des iles de l’Archipel des Galapagos, situé à plus de 900km des côtes de l’Equateur.

Une profusion d’espèces endémiques aux îles isolées qui a fait germer la théorie de l’évolution dans l’esprit de Darwin après sa visite aux Galapagos en 1835 .

Les Galapagos restent aujourd’hui un des plus beaux endroits en Amérique du Sud, et parmi les plus protégés, pour admirer les oiseaux et les différentes espèces marines dans leurs environnement naturel. Un régal de formes et de couleurs.

More from Houda Chaloun

Des destinations coups de coeur au Maroc racontées par 5 blogueurs marocains 

On peut voyager très loin, faire le tour du monde, découvrir d’autres...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *