Une Cartagena de rêve

 
En arrivant à Cartagena après 40 longues heures de mal de mer, après ne plus en pouvoir, ne plus y croire… c’était carrément  arriver à la Qartahena  قرطحنة que les marocains utilise